IV. Europe

Irlande

La situation est plus compliquée en Irlande. Historiquement, on se souvient que « Les Irlandais, majoritairement soldats, sont nombreux depuis la guerre de Cent Ans ; mais après la défaite de Jacques Stuart II à Limerick, contre Guillaume III qui les chasse d’Angleterre, douze mille officiers et soldats fidèles au roi déchu, avec plusieurs centaines de femmes, d’enfants, de religieux, s’installent en France. Les militaires sont incorporés dans les régiments français ou espagnols ; les prêtres vont dans les séminaires irlandais de Paris, de Nantes et de Bordeaux. Cf. p. 136.

Malheureusement, en Irlande, l’enregistrement de l’état civil ne commença qu’en 1864. Les registres sont détenus au ‘General Register Office, Custom House, Dublin 1, Irlande’. Il est heureux que ces registres ne furent pas conservés au ‘Four Corners’.

Il est impossible de minimiser l’importance de la perte que les généalogistes irlandais subirent. Lorsque le ‘Four Corners’ à Dublin, fut détruit en 1922, presque tous les testaments et les registres de baptêmes, des mariages et des décès de l’Eglise protestante furent détruits.

En résumé, le Royaume Uni et l’Irlande recèlent des renseignements précieux qui demandent une longue patience et de l’obstination, sans parler de la langue, pour être utilisables.

Note: L’ouvrage ‘Irish L. Republic’ by Mickael Owen Shanner, Clio Press, Denver Colorado, aide efficacement les recherches.

RLC

Ecosse



Table de matières + Introduction + Suisse + France + Europe + USA + Etats civils + Renseignements
Crée le Mar, 1 juin 2004 - Modifié le Mec, 21 juil 2004 Contact: info (at) cercle-cavin.org