III. France

Présence du nom Cavin dans les subsides de 1432 

Dans la Revue Historique Vaudoise, 25e année de 1917, Charles Gilliard écrit à propos du SUBSIDE de 1432 : « C’est le plus ancien registre d’impôts, ou plutôt la plus ancienne liste des contributions que nous possédions pour cette région, à ma connaissance du moins ».

Il précise : « Le compte de Turin est l’œuvre d’un copiste négligent , et contient beaucoup de fautes évidentes ; de plus, le copiste ne connaissait pas notre pays et il est visible qu’il a estropié bien des noms ».

Recherche du patronyme CAVIN 

Carrouge :  0 ; Mézières :  0  (Gillieron = Jugleron) ; Ropraz : 0 ; Servion : 0 (Petrus Paschy-Pache) ; Treytorrens : 0 ; Corcelles : 0 ; Martherenges : 0 ; Boulens :0 ; Combremont le Grand : 0 ; Peney : 0 ; Villars Mendraz :0 ; Champtauroz : 0 ; Prevondavaux : 0 ; Vulliens : 0 (13 feux) ; Brenles : 0.

Monpreveyres : Franciscus CAVIN

Grange de Montet, hameau des Cullayes : hommes de Nycolette, femme de Pierre de Glane et hommes Sr de Blonay : Relicta Andree Cavin

Jaquetus Cavin

Perrodes Cavin et Johannodus Cavin, total : 4 feux. En plus Pierre Mory alias Cavin.

Sur cette liste figurent 19 villages. Des villages importants ne sont pas mentionnés, une vingtaine. Faut-il en conclure que le subside ne fut levé que sur la moitié de la châtellenie ? (Ch. Gilliard).   

Le duché de Savoie et les luttes politiques  européennes



Table de matières + Introduction + Suisse + France + Europe + USA + Etats civils + Renseignements
Crée le Mar, 1 juin 2004 - Modifié le Mec, 21 juil 2004 Contact: info (at) cercle-cavin.org