I. INTRODUCTION 

Points de répère dans un vaste panorama

Les CAVIN, où sont-ils implantés? Bien qu'il soit infiniment moins vulgarisé que les Martin, en France, les Smith en pays anglo-saxons et les Muller germaniques, le patronyme CAVIN est très largement présent, et même aux quatre coins du monde, avec toutefois des zones de concentration et d'implantation très nettes.

L'un de leurs plus anciens et solides territoires se situe en Suisse entre les lacs Léman et de Neuchâtel, en limite des cantons de Vaud et de Fribourg au nord de Lausanne. Tout au moins est-ce celui qui a été exploré de façon extrêmement approfondie par l'équipe helvétique performante de Raymond et Daniel Cavin. Cette implantation y est indiscutable et prouvée depuis cinq siècles au moins. Elle est aujourd'hui encore très présente dans la même contrée.

En grande partie à cause des vicissitudes de l'histoire, et selon une tradition ancestrale, des Cavin suisses ont émigré vers la France, primitive-ment vers le Jura au fil des quatre derniers siècles dans ce qui fut le duché de Bourgogne où ils se sont établis et ont à leur tour fait souche de Montbéliard à Dijon et de Vesoul à Lons-le-Saunier d'où certains ont gagné la Lorraine au siècle dernier.

Mais la consonance à la fois latine (voir étymologie) et anglophone du nom a naturellement orienté la recherche en direction du monde anglo-saxon. Les CAVIN sont effectivement aussi implantés au centre de l'Ecosse entre Glasgow et Edimbourg, où nombre de leurs descendants résidaient' encore au XIXe s. et y sont probablement toujours actuellement.

Les recherches à ce sujet ont été activement menées par l'équipe des Etats-Unis dont l'un des représentants est Mr Clark Cavin, avocat à Seattle et travaillant dans un groupe réparti sur l'ensemble des USA qui a retrouvé trace des premiers arrivants dans les Etats de l'Est américain au XVIIIe s. et leur provenance écossaise probable.

Qui sont-ils ? Que faisaient-ils jadis ? Que font-ils aujourd'hui ? Comme le montre ce qui précède, ils constituent véritablement un groupe caractérisé, un faisceau de branches parallèles dont la convergence vers l'aube du second millénaire sera à démontrer, mais qui manifestent un tempérament commun prolifique et dynamique possédant l'esprit d’entreprise et de mobilité.

Leur parcours a été fréquemment dicté par la nécessité de vivre et de survivre dans une histoire européenne agitée, mais beaucoup ont su le faire avec succès et habileté en se conformant aux évolutions économiques.

Possesseurs de terre et à ce titre "bourgeois" établis et blasonnés dans les cantons suisses, on les découvre spécialistes des métiers du fer sur les sites métallurgiques et sidérurgiques bourguignons puis lorrains, fon-deurs, puddlers ou forgerons depuis trois siècles, travaillant en groupes familiaux unis, offrant leur savoir-faire d’un lieu à l'autre et parfois très loin jusqu'aux Pyrénées.

Leurs descendants, ceux du XIXe s. et les contemporains, ont plus largement essaimé dans d'autres régions vers d’autres professions, mais les ‘noyaux durs’ demeurent fermement ancrés sur le terroir, en Suisse ou autour de leur métier, en France.

Jean-Louis Maudieu-Cavin

Lieu d'origines



Table de matières + Introduction + Suisse + France + Europe + USA + Etats civils + Renseignements
Crée le Mar, 1 juin 2004 - Modifié le Mec, 21 juil 2004 Contact: info (at) cercle-cavin.org